vendredi 1 juillet 2016

Episode 17 - St Valentin


Faites confiance à tout le monde.


Bienvenue à Valnuit

Bonjour à tous, citoyens de Valnuit. Rejoignez dès maintenant notre couverture des conséquences de la St Valentin. Les secours sont au travail depuis très tôt ce matin, ayant entamé le lourd travail de nettoyage et de récupération. Les rapports sont encore peu clairs mais nous pensons que les nouveaux lotissements de la Gorge des Mariailles et des Dunes Dorées ont tous les deux été complètement effacés de la carte, tandis que les Recoins aux Coyotes et Floraison des Cactus signalent d’important dommages aux structures et aux lignes électriques.
Si vous n’êtes pas directement impliqué dans les opérations de nettoyage et de récupération de la St Valentin, merci de ne pas encombrer les routes afin de laisser la place à ceux qui s’en occupent.
Cette St Valentin, comme toutes les St Valentin, ne parviendra pas à mettre à genoux notre ville. Cette St Valentin, comme toutes les St Valentin, s’éteindra bientôt en un souvenir douloureux, s’estompant avec le temps, jusqu’à ce qu’une autre St Valentin, odieuse, nous tombe dessus à nouveau.


Sans transition, l’Aéroport Commémoratif Renaud Séchan de Valnuit a annoncé quelques modifications d’horaires à cause des conditions météorologiques fortement dégradées. Celles-ci incluent l’existence d’une atmosphère, ainsi que cette étrange orbe ardente qui apparaît durant approximativement la moitié de chaque période de vingt-quatre heures. Nombre de vols auront plusieurs heures de retard et les autres seront déplacés dans le passé et auront déjà eu lieu la semaine dernière. Tous les vols à l’arrivée ont été annulés exceptés ceux en provenance de CDG, de ORY et de XTA, qui, lui, maintiendra ses habituels vols arrivants de manière impromptue, surprenant à la fois les pilotes et le contrôle aérien, basés sur des couloirs aériens qui semblent violer les simples lois de la physique et de la géographie.

De plus, Martin Jacqueret, notre représentant local de la sécurité aéroportuaire, rappelle à tous les voyageurs que des mesures de sécurité ont été mises en place pour leur propre sécurité et que nous devrions tous accepter les sacrifices nécessaires pour maintenir nos vies et notre pays en sécurité. Martin déclare “Je sais que passer à travers un détecteur de métal et un scanner corporel, ainsi que ramper à traver un tunnel totalement obscur alors qu’une voix masculine monocorde liste de possibles manières de mourir sont une inconvénience. Et je sais que nombre de voyageurs s’inquiètent des atteintes à la vie privée à propos d’une voix d’enfant sortant de grilles métalliques au plafond stratégiquement positionnées leur demandant de nommer toutes les personnes qu’ils ont jamais embrassées. Mais tout ceci est un mal nécessaire.” M. Jacqueret a ensuite commencé à dessiner un rapide croquis d’une étrange figure sombre, détirée, s’extirpant d’un frigidaire domestique… après quoi il a immédiatement insisté qu’il n’avait aucun souvenir d’avoir réalisé cette image et aucune idée de ce qu’elle pouvait signifier.
On vous en dira plus là dessus… un jour. Probablement.

Hé, voici une astuce santé en provenance de la communauté médicale du Grand Valnuit !
Il est probable que vous ne serez pas capables de le tuer. Si ça parvient à s’enfouir sous votre peau, cessez de lutter, parce que ça fait déjà partie de vous. Bienvenue, nouveau compagnon corporel ! Ecoutez ce qu’il a à dire. Et voyez où votre nouveau style de vie symbiotique vous mène !

Des rapports en provenance des équipes de secours nous informent que les dommages dûs à la St Valentin sont pires que ce qui avait été estimé. Ils décrivent des cadavres éparpillés sur le sol, couverts de paillettes et de cupidons de papier. Des bâtiments entiers se sont effondrés, ne laissant que des gravats et des coeurs en sucre crayeux. Et, bien sûr, il y a le triste destin de ceux qui avaient été choisis par d’autres pour être leur Valentin. Que pourrais-je dire qui soulagerait les familles de ces infortunés, mis à part que le processus, bien qu’absolument aussi atroce et épouvantable qu’on le craignait, ne semble pas aussi horriblement lent et prolongé qu’il apparaît aux observateurs extérieurs.
Comme il est d’usage, aucune aide ne nous a été apportée par la région ou le gouvernement. Le conseil général s’est même fendu d’une réponse formelle, dont voici l’intégralité : “Désolés. Nous voyons où vous vouliez en venir mais peut être que, simplement, on ne ‘pige’ pas ce genre de trucs. Quoiqu’il en soit, c’est très créatif ! Et bonne St Valentin !”.
Les monstres !
Si vous - ou quelqu’un que vous connaissez - est en possession de vidéos ou de photos des événements de la St Valentin, merci de les envoyer directement à la station, afin que nous passions ces images et vidéos à la radio. Merci, et restez en sécurité.

Le Conseil Municipal a récemment proposé un décret pour appeler “danse” le langage officiel de la ville. Cette mesure a été accueillie avec un débat tendu et plusieurs voix se sont élevées ces dernières semaines. Ceux qui soutiennent le projet estiment que nous avons besoin d’un langage unifié, car cela permettra de réaliser des économies sur les panneaux et la documentation municipale, sans parler de nous rassembler tous en tant que communauté. “La poésie du corps humain”, ont-ils déclaré en rentrant leurs coudes et en abaissant leurs chapeaux melons sur leurs yeux, “combine l’être physique avec le besoin mental, un mariage qui donne un but à nos cadavres vivant en rotation rapide.
Leurs adversaires déclarent que le décret, s’il venait à entrer en vigueur, serait discriminatoire envers les handicapés. Et que moins de 10% de toute la population de Valnuit a un jour pris ne serait-ce qu’une seule leçon de danse, sans parler d’avoir atteint la maîtrise permanente d’une des formes d’art les plus éthérées et les plus difficile à appréhender. Un des adversaires, qui a demandé à rester anonyme par peur des représailles, nous a dit que le décret avait été soutenu par des lobbyistes financés par le studio de danse “Les Petites Princesses de Catherine. “Il suffit de suivre l’argent”, a-t-il déclaré. Ensuite, les pupilles de notre informateur anonyme ont commencé à croître jusqu’à éclipser le blanc de ses yeux. Sa langue a sinué hors de la blessure au couteau qui lui sert de sourire et ses cheveux n’ont eu de cesse de croître et de blanchir.
Le vote final est attendu pour mardi.

Et maintenant, le trafic.
Un représentant de la police secrète municipale, agitant vaguement une main vers une carte dans notre studio, nous a déclaré qu’il y a des rues barrées, je cite “partout.” “Un peu partout dans le coin”, a-t-il précisé, en tapant sur le bord de la carte avec les jointures de deux doigts.”Y’en a tout un tas, dans … différents endroits.
Nous lui avons demandé s’il pouvait être plus spécifique. Il a alors hoché de la tête mais n’a rien dit de plus. Nous avons essayé de nommer quelques rues, pour voir si certaines d’entre elles étaient incluses dans les barrage mais le représentant a seulement répondu d’un “oh, ouais. J’veux dire...probablement !”, avec un mouvement de tête ambigu à chacune d’entre elles. Il a ajouté que quiconque serait pris sur une route barrée serait traité de la manière habituelle, avant de me faire un clin d’ œil et me montrer son pouce levé.
Il reste entièrement possible qu’il ne s’agissait que d’un vagabond ayant erré jusque dans le studio. Nous n’avons pas jugé nécessaire de vérifier son identité. Juste histoire d’être en sécurité, quand même, gardez l’œil ouvert au cas où des routes seraient barrées partout dans le coin, chers auditeurs. Y’en a tout un tas dans différents endroits...probablement.
C’était le trafic.

Et maintenant, quelques errata. Nous vous fournissons ces quelques erratas sur de précédentes émissions de la radio communautaire de Valnuit.

  1. Bleu, et non vert.
  2. Un faible ronronnement pouvait être entendu mais seulement par ceux qui se trouvaient du côté ouest.
  3. Le nom du témoin était Henri Grégoire et non, comme nous l’avions rapporté, Le Mangeur d’Âmes en Crystal.
  4. Nous nous sentions, au mieux, pas mal… et non, comme nous l’avons déclaré officiellement “Plutôt bien merci !”
  5. Non. Non. Ne faites pas ce que nous vous avons conseillé. Nous avons fait une erreur tragique. Tragique. Si vous l’avez déjà fait, hé bien… nos pensées vont à ceux à qui vous manquez. Veuillez nous pardonner. Veuillez nous pardonner !
C’étaient les errata.


Un peu plus d’informations sur l’après-St. Valentin :
Le centre commercial Valnuit 2 avait prévu une installation artistique spéciale St Valentin, incluant des vidéos montrant de vrais cœurs animaux en train de battre projetés sur un nounours ayant subi une vivisection. Installation qui a été annulée lorsque le centre commercial tout entier a été envahi de gaz empoisonné. Le gaz a été décrit comme “difficile à respirer” et “cause principale de la mort de tous ceux qui furent pris dedans”. Les chargés de relations publiques du centre commercial ont fait part de leurs regrets au sujet de l’annulation, en déclarant “Mec ! On dirait que chaque fois qu’un artiste a une nouvelle idée courageuse, le système doit se ramener et lui tomber dessus !” Ils ont conclu en murmurant : “Ça craint, mec ! Ça craint !” avant de retourner se planquer dans la tente médicale de la Croix Rouge.
Pendant ce temps, les équipes de secouristes rapportent avoir trouvé une réserve de cartes de St Valentin non-activées, les forçant à cesser toute opération jusqu’à ce qu’une équipe spécialisée puisse venir gérer le danger qu’elles représentent. Trois secouristes sont morts avant qu’ils ne puissent se retirer.
De plus, notre stagiaire Nathalie, à la radio communautaire de Valnuit, est décédée, il y a quelques mois, peu après la dernière fois où nous avons parlé d’elle. Nos sympathies vont à tous les proches de ceux qui ont été perdus, et spécialement Nathalie. Je suis désolé de n’avoir pas été capable de vous le dire avant aujourd’hui. Ça, c’est totalement de ma faute.

Notre maire Paméla Vasseur nous a envoyé un communiqué, aujourd’hui, à propos du soutien croissant du public pour son opposant, le courageux prisonnier devenu blogger Hiram McDaniels, candidat non-déclaré à sa succession.
Mme Vasseur déclare : “Le maire sent les olives. Le maire brûle comme une pointe d’allumette et projette sa lumière tremblotante sur les sentiers enténébrés du destin. Le maire n’a pas les clefs de la Porte de Pierre : le maire est la Porte de Pierre ainsi que tout ce qui palpite derrière. Le maire est clément. Le maire ne commet pas d’erreur. Le maire enserre fermement vos poumons, ses six bras étreignant votre souffle si appétissant. Laissez sortir le maire. Laissez sortir le maire. Laissez sortir le maire.
Il n’y a pas eu de questions mais l’ensemble de la presse a entonné un “ohmmmmmmm” à l’unisson alors que des flammes se sont répandues depuis le podium, et que le plafond de la salle de conférence s’est envolé, révélant un ciel nocturne en plein mi-journée, tuméfié d’un cancer d’étoiles clignotantes. 
McDaniels est toujours en détention, dans l’attente de son procès pour fraude à l’assurance et délit de fuite. Il a déjà fait part de son intérêt à devenir maire de Valnuit. C’est aussi un dragon à cinq têtes de 1800 kilos.

Sans transition, plusieurs citoyens zélés nous rapportent que le bureau de poste de Valnuit - fermé depuis l’attaque étrange et probablement surnaturelle qu’il a subi il y a plusieurs mois - apparaît désormais avoir rouvert. C’est une excellente nouvelle pour nous tous, puisque nous - en tant que ville - étions incapable d’envoyer ou de recevoir des lettres et des colis depuis la fermeture. Toutes les entreprises privées de livraisons, quant à elles, refusent d’entrer dans le grand Valnuit parce que, comme l’a expliqué un porte-parole de FedEx “Elle est maudite.” 
Les témoins disent que le bureau de poste a ouvert ses portes et semblent en pleine activité. Il y a eu quelques changements. Par exemple, tous les agents derrière le comptoir sont désormais d’étranges figures enveloppées d’étoffe qui fredonnent de manière dissonante et tournent sur eux-mêmes au lieu d’accomplir une quelconque tâche officielle liée à la poste. De plus, tout la file d’attente et la zone réservée aux clients sont pleines de ces figures enveloppées d’étoffes, toutes tournoyant et fredonnant. Ceux qui ont essayé de rentrer dans le bâtiment rapportent avoir ressenti immédiatement une vague de vertiges et de nausée, suivie par des visions d’étranges pics déchiquetés et d’un océan noir se convulsant.
Ils ajoutent que les timbres coûtent désormais deux centimes de plus qu’il y a quelque mois. Il ne suffit pas à la poste, apparemment, d’assaillir violemment nos esprits avec leurs visions mais ils ont aussi l’intention de saigner à blanc nos portefeuilles. Quelle honte ! Mais, bon, au moins tout le monde peut à nouveau recevoir des colis Amazon. Comme le dit leur slogan : “Amazon.fr - le seul site désormais. Où les autres sont-ils tous passés ? Ne demandez pas. Ne demandez pas.

Et maintenant, la météo. 
[“Hiding” par Mona Kazu]

Mesdames et messieurs, les secouristes déclarent qu’ils ont atteint le Vieux Valnuit et ajoutent qu’il s’agit d’une scène de cauchemar - en assumant que vous avez tous fait le cauchemar habituel où le Vieux Valnuit a subi des dégâts structurels mineurs et où traînent quelques débris, sans blessure sérieuse.
Les secouristes rapportent qu’ils ont traité tous ceux qui nécessitaient un traitement, qu’ils ont dégagé tout ce qu’il y avait à dégager. Ils rapportent que le stress habituel de la vie au jour le jour était pire … mais que ça semble aller mieux, désormais. Et ils présagent que, plus tard, ça ira plus mal à nouveau.
Les secouristes rapportent qu’ils se sentent optimistes, de manière générale, pour une fois.
Les secouristes rapportent qu’ils sourient, et qu’ils ne savent même pas pourquoi.
Les secouristes rapportent un nuage. Juste ça. Un nuage.
Et n’est-ce pas surprenant à quel point, souvent, on ne remarque pas les petites choses comme ça ?” - rapportent-ils.


Bon, chers auditeurs, il semblerait que, peut être, nous avons traversé cette journée et avons atteint un genre d’autre coté. Non sans conséquences, non. Pas inchangés, mais ici. Après tout, cette St Valentin, comme toutes les St Valentin, s’éteindra bientôt en un souvenir douloureux, s’estompant avec le temps, jusqu’à ce qu’une autre St Valentin, odieuse, nous tombe dessus à nouveau.


Restez à l’écoute pour m’entendre dire “Bonne nuit, Valnuit. Bonne nuit.”
Bonne nuit, Valnuit. Bonne nuit.
====
Bienvenue à Valnuit est une traduction bénévole de Welcome to Night Vale, une production Night Vale Presents. Le texte original est écrit par Joseph Fink et Jeffrey Cranor. Cet épisode a été traduit par l’équipe des Valnuitains et produite par Kobal. La voix française de Cecil, Emile, est Kalysto. 
Le générique est de Disparition. Il peut être téléchargé sur disparition.info 
La météo de cet épisode était Hiding par Mona Kazu. Vous trouverez plus d’information en allant sur http://www.monakazu.net/
Vous voulez avoir votre musique diffusée dans la section météo ? Vous voudriez faire montre de votre talent dans ce podcast ? Juste envie de dire salut ? Ecrivez-nous à valnuitains@gmail.com ou suivez nous sur twitter, @valnuitains. 
Allez sur welcometonightvale.com pour plus d’information sur le podcast anglais, ainsi que pour acheter plein de trucs cools en rapport avec l’émission. Et tant que vous y êtes, vous pourrez y faire un don, ce sera sympa de votre part.
Le proverbe du jour : Werner Herzog est la personne la plus intéressante.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire