vendredi 1 janvier 2016

Episode 11 - Blé et produits dérivés du blé


Aujourd’hui, la qualité de l’air sera mauve et tachetée.

Bienvenue à Valnuit.

Des représentants des assurances maladies de Valnuit et des environs ont annoncé cette semaine que les acteurs majeurs de l’assurance ne couvriraient plus les maladies disséminées par le gouvernement. Ces affections avaient été créées afin de contrôler les populations indésirables et comprennent le SIDA, la plupart des cancers, le syndrôme de l’intestin irritable, la télékinésie, les picotements ainsi que toute allergie alimentaire. Les médecins indiquent que le meilleur moyen d’éviter d’attraper ces maladies est de limiter les activités publiques douteuses. Essayez de ne pas faire partie d’une classe économique inférieure et faites des dons réguliers à une organisation religieuse approuvée. Prenez ces précautions au sérieux et vous devriez rester en bonne santé ou, au minimum, couvert par votre mutuelle.
En parlant de santé, la Chambre de Commerce et d’Industrie de Valnuit vous rappelle de consommer régulièrement du blé et des produits dérivés du blé. Ce faisant, vous soutenez directement les fermiers locaux de Valnuit, ainsi que les conglomérats de producteurs de matières premières de Valnuit. Envie d’un snack ? Essayez le blé ou un produit dérivé de blé. Dîner ? Du blé et/ou un dérivé. Pour obstruer une fuite dans le toit ? On a pile le truc pour vous, et on a aussi ses produits dérivés. Le blé et les produits dérivés du blé. Par les français, pour les français, dans les français et qui surveillent les français.

Du nouveau sur le Pisteur Apache, dont vous pourriez vous rappeler comme étant ce gars qui porte cette odieuse coiffe indienne tout droit sortie d’un cartoon et qui a disparu il y a quelques semaines après avoir enquêté sur les événements étranges survenus à la Poste de Valnuit. Eh bien il paraît qu’il est réapparu sauf que, maintenant, il semble qu’il soit réellement un indien d’Amérique. Des témoins disent que ses traits sont toujours reconnaissables mais que, durant sa disparition, il s’est transformé en ce qu’il a toujours - absurdement - prétendu être. Bien sûr, il paraît nécessaire d’avoir plus d’explications mais le Pisteur Apache semble uniquement capable de parler Russe et je n’ai pas pris la peine de faire traduire sa déclaration. Apparemment, il a pris l’habitude de s’appuyer contre le capot d’une vieille Honda Accord sur le parking du complexe de bowling et salle d’arcade « fleur de la garrigue », secouant sa tête lentement et vérifiant sa montre. Est-ce que sa transformation corporelle complète rend ses actes précédents moins insultants, chers auditeurs ? Écrivez-nous pour nous dire ce que vous pensez et ensuite oubliez ça au fond d’un tiroir durant dix ans. En le lisant à nouveau, vous aurez ce petit pincement nostalgique pour la personne que vous étiez, à l’époque.

Le conseil municipal a lancé aujourd’hui un sévère avertissement contre la fabrication et la vente de pierres de jaspe sanglant à prix cassé. Ils déclarent que ce jaspe sanglant est d’une conception ainsi que d’une réalisation inférieures et peut potentiellement provoquer de graves accidents même dans les rituels psalmodiés les plus quotidiens. Ces accidents ont inclus, et ce sur à peine quelques mois : des nuées de sauterelles, des tornades de pus ainsi que la création et l’oblitération subséquente d’une version en miroir de Valnuit, nous forçant tous à regarder périr nos homologues identiques - et nous confrontant de fait à l’inévitabilité de notre propre futur. Quiconque sera pris à vendre ce jaspe sanglant sera mis dans la Boîte Noire, en attendant son effacement complet de l’Histoire officielle. La délit plus mineur d’en acheter ou d’en posséder sera puni d’une simple exécution sommaire. Quelques critiques ont accusé le conseil municipal de mentir sur ce sujet, vu que le conseil possède la seule manufacture de jaspe sanglant certifiée de la ville. Mais le conseil a nié l'accusation de manière véhémente, en baragouinant, en hurlant et en renversant les micros.

Oh zut. Je suis désolé chers auditeurs. Nous subissons actuellement, à la radio communautaire de Valnuit, les problèmes techniques suivants : des besoins d’air, de mouvement oculaire et de truc gluant à l’intérieur. Merci de patienter.


Merci. Ces problèmes ont été corrigés.

Une mise à jour sur notre message précédent à propos du blé et des produits dérivés du blé. Vous ne devriez pas manger de blé ou de produits dérivés du blé, déclarent plusieurs scientifiques frénétiques, agitant des bloc-notes dans notre studio. Il s’avère que tout le blé et les produits dérivés du blé se sont, pour des raisons inconnues, transformés en serpent venimeux qui rampent dans tous les coins de notre petite ville, causant encore plus de désordre que le niveau normal. Ces serpents ont été décrits comme « terrifiants », « repoussants » et « provenant probablement des tréfonds de l’Enfer lui-même » - ainsi que verts et longs d’un mètre. Si vous avez du blé ou des produits dérivés du blé dans votre foyer, vous êtes probablement déjà mort. Vous nous en voyez désolés.

Les impôts fonciers augmentent encore, Valnuit. Nombre de citoyens sont en colère contre cette nouvelle augmentation mais les services municipaux coûtent de l’argent, après tout. Écoles, transports en communs, parcs et lieux de récréation ainsi que, bien sûr, les milliards d’euros investis dans notre usine de développement de pulsars. Puisqu’on en parle, les scientifiques déclarent qu’ils sont sur le point de développer la toute première étoile à neutrons créée de main d’homme. Résultant normalement de l’effondrement d’une supernova, ce pulsar ferait environ 6km de diamètre mais serait d’une densité frisant l’incompréhensible qui lui donnerait une masse égale à environ la moitié de celle de notre soleil. Et il est vertigineux de penser que cette sphère de matière radioactive en rotation rapide sera ici-même, sous la garrigue valnuitaine, produisant assez d’énergie pour alimenter la Terre durant des milliards d’années. La mairie de Valnuit compte utiliser le pulsar pour éclairer le stade de Valnuit, qui utilise encore aujourd’hui des lampes à huile de baleine. Jean Pierre - vous savez, le fermier - est particulièrement mécontent. Non seulement par le développement d’un pulsar mais aussi par l’augmentation des impôts. En tant que propriétaire de plus de 60 hectares, Jean aura sûrement à payer une grosse somme. Et étant donné que Jean est un cultivateur de pêches sur une lande désertique, il n’a en fait jamais obtenu avec succès ne serait-ce qu’une bonne récolte. Ses seules ressources se résument au demi-million d’euros de subventions annuelles pour son maïs imaginaire, qui est une des plus grosses exportations valnuitaines. Des gens viennent de partout - et même de St Falaise, malheureusement - pour acheter son maïs imaginaire. J’aime bien beurrer un morceau de pain avant de frotter le maïs imaginaire dessus, avant de le saupoudrer d’une pincée de sel et de poivre de cayenne. Purée, c’est mon péché mignon de l’été, délicieux et faiblement cancérigène ! Mais même nos héros locaux comme Jean Pierre - vous savez, le fermier - doivent mettre la main au portefeuille. Aucun citoyen n’est au-dessus du paiement de ses impôts. Bon, à part Marc Van Stein mais c’est compréhensible, vu qu’il est tellement riche. Quand vous pesez aussi lourd financièrement que Marc Van Stein, vous avez prouvé votre apport à la société via beaucoup de travail et de détermination et vous n’avez plus besoin de prouver à quiconque que quoique ce soit ou qui que ce soit d’autre vous importe puisque c’est évident. Regardez tout cet argent ! D’après certains, Marc possède plus de cinq milliards d’euros et c’est cinq milliards de raisons pour lesquelles Marc est notre meilleur citoyen.

Du nouveau sur le blé et les produits dérivés du blé :
La bonne nouvelle c’est qu’ils ne sont plus des serpents venimeux. La mauvaise nouvelle c’est qu’ils se sont transformés en un type de fantôme particulièrement mauvais et destructeurs. S’il vous plaît, gardez en tête que le blé et les produits dérivés du blé sont maintenant des forces surnaturelles maléfiques et violentes, capables de déplacer physiquement des objets pesant jusqu’à 100kg et de pénétrer des âmes humaines jusqu’à une force spirituelle de 4. Les scientifiques frénétiques, qui désormais ne cessent de sautiller à la porte de mon studio d’enregistrement, en montrant divers graphiques et chiffres, recommandent de créer un simple abri fait d’ossements animaux et de boue, un peu comme ceux que vous avez pu faire en jouant, étant enfant, et de se cacher là jusqu’à ce que les forces spirituelles du blé et des dérivés du blé soient parties.

Un rappel à tous les citoyens de Valnuit que le festival annuel de Chansons Déprimantes En Choeur sera ce jeudi. Il y aura un déjeuner à la fortune du pot et l’équipe de badminton vendra des rafraîchissement pour financer des choses que chacun d’eux aimerait individuellement acheter pour lui-même. Quiconque a une chanson déprimante à lui qu’il souhaiterait ajouter à notre malaise vocal communal devrait la soumettre à la mairie mardi au plus tard. Souvenez-vous que les gémissements sotto-voce et les psalmodies en gamme mineure ne comptent pas. Le compositeur de la meilleure chanson déprimante, telle qu’indiquée par le pleuromètre de notre audience, sera noyé ritualistiquement dans une piscine remplie des larmes de nos concitoyens. Bonne chance !

Chers auditeurs, le conseil municipal a remplacé - pour des raisons de sécurité nationale - le segment d’actualité suivant par le son d’un ruisseau qui glougloute, suivi par le bruit d’un mixer en marche.

Chers amis, chers auditeurs, il y a… [bruit d’un ruisseau qui glougloute] [bruit d’un mixer en marche] … qu’il fait.

La responsable comptabilité de la ville Ghilaisne Barnette a reçu cette semaine un chèque de 1,5 milliards d’euros du gouvernement, la somme devant servir à financer la reconstruction suite aux dégâts du puissant tremblement de terre de la semaine dernière, atteignant les 9,7 sur l’échelle de Richter et dont l’épicentre se trouvait directement sous Valnuit. Bien sûr, la ville n’a subi absolument aucun dommage et personne n’a déclaré avoir ressenti un quelconque effet provenant de cet énorme événement sismique.
Selon Mme Barnette, l’ONRN a just regardé le relevé du sismographe, déclaré le coin zone sinistrée et envoyé un chèque. Elle ne pense pas qu’ils ont la moindre envie de visiter Valnuit et qu’on peut probablement dépenser l’argent comme on le souhaite. Mme Barnette a ajouté ensuite que ces nouvelles berlines Mini Cooper sont vraiment mignonnes et nous a tous demandé d’aller voir leur site Internet. Nous avons posé la question à Carlos, à propos de notre incapacité à ressentir les glissement tectoniques. Carlos - l’adorable Carlos - avait auparavant enregistré d’autres secousses massives sous notre ville. Sa réponse s’est composée de quelques secondes de violent bégaiements suivies par un soupir et un lent hochement de tête. Son regard était au loin - distrait et pourtant adorable. Je lui ai demandé où il avait acheté sa chemise. Elle lui allait si bien. Il a dit qu’il allait consulter ses notes et ses modélisations informatiques pour voir s’il pouvait déterminer ce qu’il se passe. Parfois, je me demande s’il m’écoute.

Mesdames et messieurs, je vous fait passer d’un désastre inexistant à un désastre in-inexistant. Il est de mon triste devoir de vous annoncer que le conseil municipal déclare officiellement l’état d’urgence à Valnuit, à cause de la situation de vie ou de mort prolongée due au blé et aux produits dérivés du blé. Le conseil déclare que quiconque est entré en contact avec du blé ou des produits dérivés du blé et a, par un heureux miracle, survécu, doit se considérer infecté et se rendre à la zone habituelle de quarantaine, juste derrière l’aire de jeu du parc paroissial - afin de finir ses jours calmement dans la contemplation et la broderie. Tous les autres devraient immédiatement se rendre dans l’Abri Anti Blé Et Produits Dérivés Du Blé qui est resté inutilisé durant des décennies sous la bibliothèque municipale. Quand on lui a demandé pourquoi un Abri Anti Blé Et Produits Dérivés Du Blé existait, le conseil municipal a simplement répondu « Prophétie ». Puissiez-vous tous être en sécurité. Puissiez-vous tous aller bien. Puissiez-vous tous être forts et souples avec des pommettes rubicondes et des jambes comme des troncs d’arbres.

Et maintenant, la météo.
[Aile par Enfance Sauvage]

Des nouvelles de la vieille Josette, qui vit près de la concession automobile. Elle nous prévient que les anges se sont rassemblés en cercle dans son salon, l’empêchant ainsi de regarder sa télévision. Ils sont épaule contre épaule, se faisant face, irradiant d’une lumière divine. « Le complexe de bowling », psalmodient-ils. « Le complexe de bowling ». Elle déclare qu’une rediffusion de À La Maison Blanche qu’elle espérait vraiment regarder est en cours et qu’elle est très ennuyé par ses invités, habituellement très courtois.
On vous en dira plus sur cette histoire, peut être. Si jamais il y a plus.

Et finalement, quelques bonnes nouvelles. Tout le blé et les produits dérivés du blé ont mystérieusement disparu de Valnuit et le conseil municipal promet que c’est pour de bon. Ce fléau, ce siège que l’on a subi, cette salve de guerre alimentaire est enfin achevée. Plus jamais nous ne serons menacés jusque dans nos foyers par cette ennemi ou ses produits dérivés. De plus, nous ne pourrons plus jamais manger de pain et ça c’est vraiment dommage. Mais c’est l’équilibre qui doit exister entre ce que nous désirons et ce que nous craignons, entre la douleur et le plaisir, entre le blé, chers auditeurs, et ses produits dérivés. Beaucoup d’entre-vous sont désormais - et pour toujours - calfeutrés dans la zone de quarantaine derrière l’aire de jeu du parc paroissial. Pour ce sacrifice que vous avez fait au nom de notre communauté, nous vous remercions. Je sais que vous y étiez forcé par l’application de la loi martiale mais, quand même, vous devriez être célébrés pour votre action courageuse. La quarantaine terminale peut sembler effrayante désormais mais je crois savoir qu’ils ont une grande réserve de lentilles en boîte et un Trivial Pursuit spécial Cinéma. Et, évidemment, vous avez la radio. J’espère que vous laisserez ma voix mélodieuse et notre humble radio communautaire accompagner vos oreilles et votre coeur jusqu’à votre dernier souffle d’amateur de blé. 

Chers auditeurs, restez à l’écoute pour la diffusion en direct d’un homme enfermé dans un studio d’enregistrement, regardant silencieusement un micro avec une intense suspicion. Et comme toujours, depuis toujours et pour toujours, bonne nuit, Valnuit. Bonne nuit.

Bienvenue à Valnuit est une traduction bénévole de Welcome to Night Vale, une production Night Vale Presents. Le texte original est écrit par Joseph Fink et Jeffrey Cranor. Cet épisode a été traduit par l’équipe des Valnuitains et produite par Kobal. La voix française de Cecil, Emile, est Kalysto. 
Le générique est de Disparition. Il peut être téléchargé sur disparition.info 
La météo de cet épisode était Aile par Enfance Sauvage. Vous trouverez plus d’information en allant sur http://enfance-sauvage.info/
Vous voulez avoir votre musique diffusée dans la section météo ? Vous voudriez faire montre de votre talent dans ce podcast ? Juste envie de dire salut ? Ecrivez-nous à valnuitains@gmail.com ou suivez nous sur twitter, @valnuitains. 
Allez sur welcometonightvale.com pour plus d’information sur le podcast anglais, ainsi que pour acheter plein de trucs cools en rapport avec l’émission. Et tant que vous y êtes, vous pourrez y faire un don, ce sera sympa de votre part.
Le proverbe du jour : aujourd’hui est le dernier jour de votre vie jusqu’ici.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire